Comment bien choisir son prestataire de développement de logiciel sur-mesure ?

Posté par Aline d'Indeso le 14 mars 2019 12:26:12

Topics: Développement

Les entreprises réfléchissent à des logiciels novateurs, à des conceptions intuitives de sites Web et à des applications révolutionnaires pour suivre le rythme des demandes du marché et augmenter leur productivité mais lorsqu'il s’agit de mener à bien ces projets, les décideurs sont souvent confrontés à des choix difficiles. Comment procéder pour choisir le bon prestataire de développement de logiciel sur-mesure ?

businessman in front of two roads crossing fingers hoping for best taking chance
Le processus de développement d’un logiciel sur-mesure peu faire peur surtout lorsqu’il s’agit de recourir à une externalisation.  En effet, dans un marché saturé, il peut être difficile de trouver un véritable partenaire logiciel solide avec qui établir une relation de confiance à long terme. Pour vous aider dans cette quête, voici des pistes à explorer.

Répondre aux questions suivantes avant de s’engager auprès d’un développeur de logiciels sur-mesure vous garantira un partenariat de confiance et fera de votre prestataire un allié dans le développement et la croissance de votre entreprise.

 

Laissez-vous guider...

 

 1/ De l’expérience en matière de sur-mesure

Dans le domaine du sur-mesure, on le sait bien chaque cas client est unique et demande de fortes capacités d’écoute et d’adaptabilité. Eviter les prestataires qui font "tout" et privilégiez les spécialistes. Le métier d'intégrateur n'est pas le même que celui de développeur, chacun son métier !

Ne vous privez pas des références clients, le bon réflexe est donc de demander au prestataire qu'il vous présente un cas client se rapprochant de votre projet. le prestataire pourra ainsi détailler le projet mis en oeuvre, les technologies utilisées, la méthodologie proposée et les résultats produits. Il est important de mesurer à ce stade la capacité du prestataire à adapter son discours à votre situation et à démontrer ses potentialités d'actions en lien avec vos besoins (exemples : normes réglementaires, connaissance des conditions d’exercice d’un métier, enjeu industriel, rythme saisonnier, processus spécifique de production….).

Mieux que des mots, une démo  : demandez à voir des réalisations c'est un début mais demander une maquette et vous pourrez ainsi mesurer l'intérêt et le niveau d'engagement du prestataire. La réalisation d'une maquette démontre la capacité intellectuelle à recueillir et comprendre vos besoins puis à imaginer et concevoir une solution. Cette étape permet également d'écarter les prestataires intermédiaires sans grande valeur ajoutée qui passent par de la sous-traitance (intermédiaire commercial). L'objectif étant pour vous d'avoir une meilleur idée de ce qui vous sera livré.

En résumé ne vous fiez pas uniquement à la diapositive "nos références" du PowerPoint  !

 

 2/ Une technologique maîtrisée : le moteur du projet  

Mechanic reparing car while consulting futuristic interface in blueLes études de cas sont un bon moyen de prendre connaissance des technologies maîtrisées par le prestataire. Quels langages de programmation et technologies sont proposés : Microsoft .NET, SQL Server, C#, Linq, TSQL… Depuis combien d’années possèdent-ils cette compétence ? Quel profil de ressources humaines travaillera sur votre projet.  Quels sont les types de développement couverts : développement Win, Web, Mobile iOS & Android… ?

La technologie qui sera utilisée est au cœur du projet, il est donc essentiel de s’assurer que les mécaniciens maîtrisent le fonctionnement du moteur !

Bon à savoir : certaines entreprises se cachent derrière un écran de fumée et vous ne pouvez parler directement avec l’équipe affectée à votre projet, ce peut être une indication que les personnes chargées de votre projet n’ont pas les compétences nécessaires.

Assurez-vous que la technologie proposée est pérenne, performante  et maîtrisée par le prestataire car une bonne technologie mal maîtrisée ne donne que de mauvais résultats et inversement. Il existe dans la plupart des technologies reconnues des certifications ou des partenariats, alors interroger le prestataire et demander des preuves.

 

3/ Une gestion de projet et des ressources en face

Demandez quelle ressource est inclus dans le tarif de développement ? Le prestataire prend-il en charge la chefferie de projet ou cette mission relève-t-elle de vos ressources en interne ? Qui supervisera mon projet? Les prestataires à faible coût ne fournissent pas de chef de projet, la responsabilité de superviser le projet repose sur le client. Cette situation peut être très stressante et engendré un coût induit non négligeable en termes de mobilisation de ressources interne.

Un bon prestataire est celui qui met à disposition une équipe projet pour chaque client et qui prévoit un contact privilégié assurant un rôle d’interface entre le client et les équipes mobilisés pour fluidifier les échanges.

Concernant la méthodologie, nombreux sont ceux qui se prévalent d'une superbe méthodologie "Agile" mais quand est-il réellement ? Demander davantage d'explications sur la méthode et des exemples d'outils mis en place pour la déployer et vous constaterez au vu des réponses s'il s'agit d'une réelle préoccupation ou d'un simple argument de communication.

Autre point clé, le plan d’actions établit par le prestataire pour illustrer les étapes qui vont jalonner le projet, un bon moyen de s’assurer que le client et l’équipe de développement partagent les attendus. Chaque plan d’actions comprend un échéancier, décrivant soigneusement les échéances et établissant des points de repère pour évaluer les progrès.

Il en est de même concernant les modalités de collaboration. Le prestataire prévoit-il du temps pour les feedback auprès de votre chef de projet interne , des déplacements sur site pour le recueil des besoins, des réunions à distance pour le suivi du projet, des appels téléphoniques en cas d'urgence…?

La fluidité de la communication est un critère de réussite dans ce type de projet, éliminez les obstacles en anticipant un maximum. Pour cela, le mieux est de définir dès le début du projet les lignes directrices en la matière. Précisez vos attentes pour dynamiser l’équipe projet et faire de la relation prestataire/client une équipe qui travaille pour le même objectif.

 

4/ De la flexibilité pour l'évolution de vos besoins 

4k-wallpaper-bird-s-eye-view-car-1834403

Combien d’entreprises se retrouvent bloquées car leurs outils informatiques ont du mal à suivre les évolutions rendues nécessaires par le marché, la réglementation, les choix stratégiques de développement ou l’évolution des ressources humaines…

Faire développer un logiciel sur-mesure ne signifie pas que les besoins ne peuvent plus évolués, bien au contraire ! Interrogez le prestataire sur l’évolutivité de la solution proposée, sa capacité à augmenter ou réduire le temps humain consacré au projet en fonction des développements nécessaires et du besoin du projet. La réussite passera par des besoins technologiques couverts et la réduction de votre coût de production global.

 

5/ Un coût sans fausse route

Bien que les préoccupations budgétaires soient l’une des principales facettes du processus décisionnel, le choix d’un prestataire de développement fondé uniquement sur le critère du prix ne permet pas d’obtenir un logiciel à la hauteur des investissements qui seront réellement engagés par votre entreprise. 

Choisir le bon partenaire de solutions logicielles est une décision stratégique car cela représente un coût potentiellement important pour une entreprise. Les décideurs ont donc besoin que leur prestataire de solutions techniques soit raisonnable, rentable et proactif pour régler les problèmes potentiels. Bon nombre d’entre eux préconisent rapidement un contrat avec une enveloppe prédéfinie pour garantir un coût fixe pour le projet. 


Ne tombez pas dans le piège des prix fixes. Le modèle à taux fixe ne règle pas les problèmes qui surviennent lorsque les attendus du projet changent, ce qui se produit souvent pendant le processus de développement du logiciel. Cela se traduira par un sous-produit qui nécessitera inévitablement un développement supplémentaire pour corriger la situation. Trouver un partenaire qui vérifiera soigneusement la faisabilité de votre projet avant d’estimer un coût de développement. Prenez le temps d'expliquer votre problématique au prestataire et voyez s 'il peut vous fournir une document de type "pré-étude". Un prestataire sérieux et impliqué saura vous remettre une proposition commerciale assez détaillée avec un découpage des tâches à réaliser. Fuir les prestataires qui se contentent de vous soumettre une simple devis avec  X  jours à Y euros la journée.

 

6/ Vos idées, votre propriété  !

Il s’agit parfois d’un coût imprévu à la fin du processus de développement qui peut faire la différence sur le choix du prestataire. Examinez attentivement les clauses prévues au contrat sur la propriété du logiciel et les conditions de livraison et d’évolution du logiciel.car-key-close-up-key-109361

 Qui possède la propriété intellectuelle du code source et des spécifications fonctionnelles et techniques une fois le projet terminé ?

Certaines entreprises peuvent facturer au client des droits de licence ou des frais d’utilisation pour le logiciel développé par leurs équipes parce qu’elles conservent tous les droits sur tout produit qu’elles créent. De nombreux clients sont surpris car ils s’attendent à ce que les logiciels entièrement personnalisés soient sans frais supplémentaires. De même en cas de rupture de contrat avec votre prestataire, si vous ne possédez pas la propriété (contractuelle) et la possession (physique) desdites ressources, vous venez de jeter votre argent par la fenêtre et il ne vous reste plus qu'à tout recommencer...

 Dans le domaine du logiciel sur-mesure, le code source et la propriété intellectuelle devraient toujours appartenir au client, puisque le projet est conçu et créé sur la base des idées du client qui a embauché la société de développement de logiciels.

 

Chez Indeso nous mettons toute notre énergie à appliquer ces principes, alors

Une idée ? Un projet ? Contactez-nous !

Et pour en savoir plus 

 DECOUVRIR INDESO


LinkedIn Link

Aline d'Indeso

Ravie de partager avec vous quelques minutes de lecture pour découvrir, se mettre à la page dans les domaines du Software et de la Data et qui sait imaginer de nouveaux projets ensemble ! "La valeur d'une idée dépend de son utilisation" Thomas Edison.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos collègues ou amis :

DECOUVRIR INDESO

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Articles récents